L’île de Nosy Be, Madagascar

Située au nord-ouest de Madagascar, Nosy Be, île paradisiaque, riche en faune et flore. Terre promise des plongeurs, avec une immense forêt de récifs coralliens. L’île s’étend sur 321 km2, c’est la vitrine touristique de Madagascar, une destination de rêve qui abrite des nombreuses plages de sable blanc.

345 jours de soleil par an !

La splendeur du soleil tropical ne tarde pas à vous faire bronzer avec ses 345 jours de soleil par an. Entourée par de superbes petites îles, Nosy-Be est une terre de rêve et d’aventures sans égal. Nosy Be, où l’activité économique est de plus en plus tournée vers le secteur touristique, celui-ci progresse à une vitesse positive grâce entre autre à l’ouverture de son ciel à l’échelle régionale et internationale.

Air Madagascar, Corsairfly, Air Austral, sont des compagnies aériennes qui relient directement Nosy Be depuis la France et l’Europe. Les hôtels, restaurants, bungalows, centres de plongée, se multiplient sur l’île pour offrir un maximum de services. Il existe de nombreux clubs nautiques qui proposent des excursions, pêche au gros et croisières en bateau.

Il est également possible de louer des voitures, motos… pour explorer l’intérieur de Nosy Be, avec ou sans guide. 
Des taxis collectifs ou « spéciaux » sont aussi à votre disposition.

La flore tropicale

La flore tropicale de la côte Ouest présente de très belles forêts primaires parmi lesquelles certaines sont protégées par l’État sous forme de réserves naturelles ; à Nosy Be, il y a celle de Lokobe [archive]. Parmi les essences les plus communes, citons le palissandre, le camphrier, l’ylang-ylang, plusieurs espèces de palmiers, le kapokier, la tamarinier, les filaos. Les Français introduisirent plusieurs épices qui aujourd’hui font la richesse de l’île et se développent très bien : la canne à sucre (1650), le café (1845). Parmi d’autres espèces végétales, citons les acabias, les raphias, les eucalyptus, le cacao. En plus de ses fruits connus, les îles offrent beaucoup d’autres variétés ignorées en Europe mais très agréables telles que le jack, le poc-poc, le combava, le cœur de bœuf.

Faune terrestre

À Nosy Be vivent essentiellement quelques espèces de lémuriens nocturnes dans la Réserve naturelle intégrale de Lokobe mais il y a une forte concentration de Lémur macaco, à fourrure noire, sur l’île de Nosy Komba, qui constitue également une réserve naturelle.

Biodiversité marine

Les poissons les plus communs sont ceux des récifs comme les poissons perroquets, les mérous, les thons, les barracudas, les espadons, les carangues, les sardines et les maquereaux. La majorité sont visibles au parc protégé de Nosy Tanikely. Cette faune sous marine est actuellement menacée car une exploitation de Terre rare,(Tantalium Rare Earth), engendrant des effluents toxiques, est envisagée dans la partie méridionale de la presqu’île voisinant la Baie d’Ampasindava : les courants de marée portent, suivant le vent, vers l’Est Nord Est ou le Nord Nord Est, c’est-à-dire vers l’île de Nosy Be et la région Nord de son archipel.